Loading...

actu

Étude FASK suite au confinement lié au Covid-19

Lundi 29 Juin 2020

Étude FASK suite au confinement lié au Covid-19

Étude FASK suite au confinement lié au Covid-19

Du 12 au 26 juin, FASK a réalisé une étude auprès des membres de l’écosystème Mode en région Sud, afin de cerner leurs problématiques concrètes, affiner les propositions de réponses, voire interpeler les décideurs notamment publics pour améliorer les dispositifs.

A/ La typologie des acteurs de la filière Mode en région Sud

53,6% sont sous statut « entreprise » (toute forme confondue), et plus de 30% sont des autoentrepreneurs / indépendants.

A l’image du large spectre que représente FASK, les métiers représentés sont variés : près de 18% sont dans les accessoires, 17% dans le prêt-à-porter, tandis que les métiers du conseil dans leur ensemble représentent plus de 40%.

61% se déclarent seul au sein de leur entreprise, tandis que près de 7% sont plus de 25 personnes.

Là encore, cette disparité de taille de structure correspond au projet à l’origine de FASK, qui est aussi de faire se rencontrer les « gros » et les « petits » de la filière.

Par ailleurs, la forte proportion de TPE est cohérente avec les statistiques constatées dans tous les secteurs de l’économie : en région Sud –comme au niveau national, les petites entreprises sont bien plus nombreuses que les grandes.

B/ L’activité durant le confinement

La moitié des acteurs de la filière a perçu des aides publiques liée à la crise ; le versement de 1500€ par le fonds pour les TPE, indépendants et microentreprises a concerné une grande majorité d’entre eux.

En effet, 90% en ont bénéficié, quand 10% des personnes ayant répondu à l’enquête ont déclaré avoir déclenché les mesures de chômage partiel.

Là encore, on retrouve le distingo entre les petites structures, largement majoritaires, et les plus importantes.

A noter : parmi les 50% qui n’ont pas perçu d’aide de l’État, près de 86% l’expliquent par le fait qu’ils n’y sont pas éligibles. 

Malgré le contexte particulier, 57% ont pu maintenir une activité durant le confinement ; 75% l’expliquent par le télétravail. 

En comparant les chiffres d’affaire de 2020 à ceux de 2019 à la même période (mars, avril, et mai), le constat est clair :

40% disent avoir perdu entre 40 et 70% de leur CA,

10% en ont perdu plus de 70%.

Et 45% des personnes ayant répondu à l’enquête ont précisé avoir perdu entre 0 et 10%.

Là encore, les résultats sont donc très contrastés ; les différences s’expliquent par la taille des entreprises, et aussi par la nature même des business.

Par exemple, ceux qui étaient déjà engagés dans la digitalisation ont mieux maintenu leur activité que les autres.

Aujourd’hui, 75% des entreprises de la filière sont en redémarrage, et 14,3% sont encore totalement à l’arrêt.

  C/ Les besoins exprimés

Deux sujets essentiels ressortent :

-       le développement en terme de communication et de commercialisation

-       la mise en réseau

Des enjeux sur lesquels la Team FASK est déjà engagée, avec des réflexions encore en cours et des actions déjà concrètes.

A suivre... !